Manif de Boulay 2000 personnes

1353 signatures ont

été recueillies

Nous avons réunis 1353 signatures lors de la pétition contre la hausse des taxes des ordures ménagères. Mme le sous-préfet de Forbach- Boulay, Claude Dulamon, a reçu le 25 octobre 2016 une délégation d’« Action Déchets du Pays boulageois ». Le journal le Républicain Lorrain relate ce rendez-vous dans un article.
A la Une du R.L. du 23 octobre 2016
Cliquez sur les photos pour les agrandir
Le collectif Action Déchets Pays Boulageois ADPB a décidé de continuer son action pour défendre les intérêts des contribuables et de faire connaître l’ADPB auprès de tous les habitants des communes concernées par cette augmentation injustifiable due certainement à la “folie des grandeurs” de quelques dirigeants du Sydeme avec l’accord des 14 communautés de communes. Les habitants ont montré leur colère le 22 octobre 2016.

Oyez ! Il est temps de prendre les armes !

Une bonne manière de nous faire entendre est de nous servir d’une arme qui effraie tout le monde politique : LE BULLETIN DE VOTE A Bitche, ils ont montré que le pouvoir du bulletin de vote pouvait être une arme fantastique et légale en faisant perdre des mandats à plusieurs maires en place et même à un procureur. Ne croyez plus aux fallacieuses promesses, mais regardez les faits. Nous n’en pouvons plus d’être taxés de plus en plus. Si votre maire ne vous soutient pas ouvertement, virez-le aux prochaines élections ! Mr le préfet a dit: “Vous devez avoir des élus forts.” Alors vous saurez ce qu’il faudra faire aux prochaines élections.
Rejoignez l’association

et vos représentants communaux ont-ils voté pour ou contre ?

Depuis que l’ADPB vient de mettre en exergue le rôle des élus de la communauté de communes du pays boulageois, de nombreux élus disent à leurs concitoyens qu’ils n’ont pas voté cette taxe. Ils n’ont peut-être pas voté pour passer à la TEOM, mais ils ont tous voté pour le montant à 16%. Et pourtant la séance du 14 avril 2016 précise que le budget annexe Ordures Ménagères a été voté à l’unanimité moins une abstention (Marc Schneider de Brouck). L’ADPB demande aux élus concernés d’avoir le courage de reconnaître leurs actes et de s’en expliquer.

André Boucher, maire de Boulay, conseiller régional et président

de la communauté de commune du pays boulageois

avait bien précisé qu’il ne voulait pas répercuter la mauvaise gestion du Sydeme, ce dont il avait connaissance en juin 2015…

Ce qui a déclenché l’ire des habitants, c’est ça !

Nos ordures ménagères sont traitées par un syndicat mixte qui se nomme le Sydeme sous la “tutelle” des 14 communautés de communes de Moselle Est et de l’Alsace Bossue. Nos élus semblent à l’heure où nous écrivons dans l’incapacité de nous donner la situation financière exacte du Sydeme.  L’ADPB alors agit. Après la forte mobilisation des habitants (environ 2000 personnes) contre le montant de la TEOM et devant le silence assourdissant des élus de la communauté de communes du pays boulageois, le collectif constitué au départ est devenu une association dont les initiales sont ADPB, suite au nom choisi par le collectif qui était Action Déchets Pays Boulageois ADPB.